mardi 2 décembre 2008

J'irai dormir à Hollywood

J'ai beaucoup entendu parler de J'irai dormir chez vous, les documentaires d'Antoine de Maximy. Entendu seulement car ses tournages ne sont pas du tout connus au Danemark. Le concept m'a parut intéressant et c'est donc avec enthousiasme que je suis allée voir son film J'irai dormir à Hollywood.

J'ai adoré. C'est très bien fait, les scènes choisies sont intéressantes et donnent un bel aperçu des Etats-Unis. J'ai adoré ce docu et ça m'a conforté dans l'idée que non, les States c'est pas pour moi. Déjà déception pourtant sans surprise de la part des stars. Antoine n'a pas pu dormir chez l'une d'entre elles. Même si je conçois que les gardes ne puissent pas faire entrer un inconnu, je pense que je verrai d'un oeil moins clément les films de Spielberg et les performances de Georges Clooney.
Mais la plupart du reportage se passe auprès de gens "normaux". Si les personnes rencontrées sont pour la plupart attachantes, on sent que ce n'est pas facile. Et je me suis sentie mal parfois. Ces gens sont bourrés d'optimisme, de joie et d'envie de vivre, ils sont chaleureux et pour la plupart accueillants, ils mériteraient de meilleures conditions de vie. La violence semble présente quasi partout. Les scènes tournées en Floride et Nouvelle Orleans montre la peur face à la violence et l'agressivité comme unique protection face à une attaque. Et la mayonnaise prend vite.La pauvreté aussi est quasi omniprésente. Il y a des riches aux USA mais pas que, loin de là.
J'ai été attérée par l'histoire de cet homme condamné à 15 ans de prison pour avoir eu son arme dans sa voiture lors de son déménagement. Il a été fouillé lors d'un simple contrôle de routine. Pas que je cautionne d'avoir une arme à feu, absolument pas mais vu que nous sommes aux States et vu la législation et vu la façon dont certains crimes sont jugés, il me semble que 15 ans pour quelqu'un qui transporte sa propre arme dans un carton fermé est un peu disproportionné. Après bien sûr peut-être qu'il a bien été condamné à 15 ans de prison mais qu'il ne nous a pas tout raconté. Mais bon.
Il y a aussi cet homme qui a perdu sa maison dans les inondations en Louisianne et qui redoute la violence qui règne dans les quartiers de sa ville. Le racisme aussi.
Et cette jeune femme Navajo qui rêve d'une bibliothèque dans sa région. Et d'un travail.
Puis cet homme qui vit sur la plage de Santa Monica. Il a travaillé toute sa vie et se retrouve sans toit. D'ailleurs si je dois retenir une phrase de ce film ce sera la sienne: "Ca ne devrait pas être comme ça chez nous. Nous sommes censés vivre dans le pays le plus riche du monde. Tout le monde croit qu'on vit comme des stars mais ce n'est pas vrai. Ce n'est pas vrai."

4 commentaires:

Headbanging a dit…

J'ai aussi adoré ce film pour toutes les raisons que tu cites !!

Ce film fait ressortir toutes les inégalités et ça en est flippant, vraiment!

Mais heureusement, il y a des passages vraiment amusants!

ennA a dit…

Je connaissais l'émission j'irai dormir chez vous avant de savoir qu'un film sortait au cinéma. J'ai beaucoup aimé ce film. Je regrette juste que les rencontres soient si brèves. Ce film donne une sacrée image des USA: quand tu es riche, tu es vraiment riche et quand tu es pauvre, tu es vraiment pauvre. Il ne semble pas avoir de milieu véritablement. De plus, les Indiens sont quand même les grands oubliés de la société américaine.

Delph a dit…

Je connais l'emissin pour l'avoir vu à la television. Ton article me donne envie d'aller voir le film.

Alice a dit…

Headbanging, oui il y a des scènes très drôle. Ca "allège" un peu le reste.

ennA, je te rejoins sur la brieveté des rencontres. J'aurais aimé connaître un peu mieux ces gens.

Delph, je ne sais pas si le film st fait comme l'emission mais franchement j'ai beaucoup aimé!