vendredi 13 février 2009

L'agresseur de Charazad condamné

Fin et verdict du procès de l'agresseur de Charazad, brûlée vive parce qu'elle refusait de se marier avec celui qui deviendra son agresseur. 20 ans de réclusion criminelle. Enfin!
La thèse du "drame" passionnel n'a pas été retenue. Ouf.
"Selon une expert-psychologue, ce jeune homme aux traits fins, allure d'étudiant sage, a "déchargé" sa "frustration" sur "son objet d'amour" dont il n'acceptait pas d'être "dépossédé". Lui-même explique avoir agi par désespoir amoureux: "Il n'y avait qu'elle dans ma tête". l'article des quotidiennes
"Dépossédé". Le mot est enfin lâché! Même si la question de "l'amour" rôde toujours dans les esprits.

Espérons que toutes les autres victimes obtiendront justice devant ces crimes possessionnels.
N'oublions pas que 2 millions de femmes en France sont régulièrement battues par leur compagnon. L'une d'elle en meurt tous les 2 jours.
En ce moment je ne peux m'empêcher à la condamnation de Cantat à 8 ans de prison seulement alors que Marie est morte.
Brûler, frapper, vitrioler, abattre, violer ce n'est JAMAIS de l'amour. Triste qu'il faille pourtant le prouver.

Aujourd'hui, je suis surtout émue par le courage de Charazad et toutes mes pensées vont vers elle.

3 commentaires:

Headbanging a dit…

Ces chiffres font peur :-/

Alice a dit…

Et c'est bien pour ça qu'il faut les mettre en lumière, ne surtout pas les cacher. Parce qu'il n'y a pas que les coups qui tuent. Il ya aussi le silence qui les entourent et qui les minimisent.

fofita a dit…

Est-ce que tu as vu ce qu'a répondu son père à la télé quand on l'a interrogé sur la condamnation de son fils?
C'est pas si grave, elle n'est pas morte, il est jeune, tout le monde fait des bêtises et il ne recommencera pas...
A se dégoûter de finir son petit-dèj...
Tu m'étonnes qu'on trouve des gens dérangés avec des parents pareils! Le message doit aussi passer par l'éducation...