lundi 23 mars 2009

Encore!

Voici un lien vers le blog de Kokolat, qui tient un blog de tricot et est à tendance féministe. Je vous invite fortement à lire son billet et à réagir vous aussi contre la barbarie machiste.

Le Printemps de Bourges donnera la parole à un "artiste" nommé Orelsan qui exprime ce qu'il souhaite faire à sa copine: "On verra comment tu suces quand j'te déboiterais la mâchoire", "J'rêve de la pénétrer pour lui déchirer l'abdomen" "J'vais te mettre en cloque, sale pute, Et t'avorter à l'opinel" ...

Je ne veux pas faire la moindre pub pour ces atrocités donc je refuse de mettre les liens vers les paroles et le clip Youtube. Vous les trouverez en revanche chez Kokolat et Emelire

C'est à nous à réagir pour dire qu'on ne veut pas de ça!
Vous pouvez écrire à:

-Printemps de Bourges, courrier à Monsieur Daniel Colling, directeur du Printemps de Bourges, 22 rue Henri Sellier, 18000 Bourgesou par mail ici (il y a quelques problèmes avec le mailing depuis hier et il vaut mieux écrire par courrier postal)

-copie à la Halde : 11 rue Saint Georges 75009 Paris ou par mail ici

-copie à Mme Valérie Letard, Secrétaire d'État à la Solidarité, 55, rue Saint-Dominique 75007 Paris

-copie à ECVF (Elu-es contre les violences faites aux femmes) - Tour Mantoue - 9, villa d’Este 75013 Paris ou par mail ecvf@ouvaton.org

Merci de relayer!

6 commentaires:

Emelire a dit…

plus on sera à relayer ... je vais essayer de suivre ça toute la semaine ... :o( j'ai eu un week end et un lundi trop chargés :o/

Alice a dit…

Entre ça et RSF...

sounie a dit…

non mais c'est honteux de laisser passer ça, je note l'adresse pour envoyer un courrier !!!

Alice a dit…

sounie, super! plus on sera nombreux-ses à réagir et plus on a de chance de faire condamner ces propos.
Je constate avec plaisir qu'on est quand même un bon nombre à réagir. Ca donne espoir.

Yves a dit…

Je m'interroge beaucoup et depuis longtemps sur ce qui entraîne des comportements tels que ceux-là. , J'ai justement mis un billet en ligne aujourd'hui dans lequel je relate une anecdote qui en dit long sur le sujet : http://www.toutpourchanger.com

Alice a dit…

Yves, merci pour ce lien. C'est très "parlant" en effet ce genre de comportement. C'est un travail de longue haleine et surtout à tous les niveaux pour en venir à bout.