mardi 10 mars 2009

Je voudrais comprendre

Je commence à adorer le Vatican. Sincèrement. Depuis quelques temps, plus besoin de démontrer son archaïsme et son inhumanité. Il se charge lui-même de se discréditer.

Il y a eu les propos sur la pillule, coupable de la pollution, du réchauffement climatique et les catastrophes écologiques.
Il y a eu ensuite la réintégration d'évêques traditionalistes dont un négationniste.

Ces 2 évènements ont été largement relayés par les médias et ont soulevé un tollé général. Plusieurs personnes ont même annoncé leur désir de se débâptiser (notamment concernant l'Evêque négationniste).

Or, la semaine dernière, une petite fille de 9 ans, violée par son beau-père, a subit un avortement au Brésil. Sa mère et l'équipe médicale ont été excommuniées car l'avortement n'est pas autorisé chez les catholiques. Le beau-père violeur, lui, n'a pas été condamné par l'Eglise.
Pire encore: l'Eglise veut porter plainte pour meurtre contre la mère de la fillette. Je vous invite à lire l'article ICI

Si l'info est passé, elle n'a pas été autant relayée que les 2 autres. En plus en ce 8 mars, Journée de lutte des droits des Femmes.
Alors pourquoi? Pourquoi pas autant de tollé?
Sans doute parce que la pillule concerne les hommes et les femmes. Et oui, les hommes aussi sont bien contents de tirer leur coup sans risque de se coltiner un chiard ou une pisseuse.
Quant au négationisme, il est admis, à très juste titre, que la Shoah n'est rien d'autre qu'un génocide abominable.
Par contre l'avortement, ça c'est une affaire de femelle! Même si nombre d'hommes poussent leur compagne à avorter, ce sont elles qui subissent l'opération. Et tout le monde sait que pour l'Eglise, la femme est source de tous les maux.

On voit bien de quel coté penche l'Eglise et le Vatican. Mieux vaut être violeur et pédophile que petite fille violée. D'ailleurs est-ce qu'elle n'aurait pas provoqué son beau-père, hein? La femme-sorcière qui fait perdre la tête à ces pauvres mâles en manque!

Alors là il y a juste quelque chose que je ne comprends pas. Comment peut-on avoir envie de faire partie de cette Eglise sachant tout ce qu'on sait? J'aimerais qu'on m'explique car c'est un mystère qui m'échappe.

6 commentaires:

princessevarda a dit…

Y'a rien à comprendre... c'est juste révoltant

ennA a dit…

Je partage ton indignation. Quel mépris pour la petite fille. J'ai lu quelque part une phrase de cet archevêque de Recife que l'avortement était pire comme acte que le viol. C'est extrêmement choquant. Et ça me fait gerber!

Michèle a dit…

Etrêmement choquant en effet cette "sale" histoire. Une petite fille devrait garder l'enfant d'un viol incestueux? On voit bien que l'église continue au 21ème siècle de fonctionner avec un obscurantisme primaire où la vie des hommes prévaut sur celles des femmes. De plus mettre en péril sa vie en enfantant si jeune? Consternant!

http://www.deezer.com/track/2889905

Alice a dit…

princessevarda, tu as raison, y'a rien à comprendre face à ça. Ce qui me révolte encore plus finalement c'est que je connais de nombreux et nombreuses catho fier-es comme tout d'avoir reçu la bénédiction du Pape. Ca me dégoûte. Comment peuvent-ils/elles? Des femmes en plus!Dont une scientifique!

ennA, oui il a vraiment dit ça. Et il est soutenu par le Vatican!! Ce n'est pas que son avis à lui, c'est bel et bien l'avis de l'Eglise. Je me répète mais comment des gens avec un cerveau et un coeur peuvent être fiers de faire partie de cette Eglise et donc de cautionner cette horreur?

Michèle, excellente cette chanson! Je ne connaissais pas. Ca fait du bien d'entendre ça parce que j'ai l'impression qu'on retourne en plein Moyen-Age.

Emelire a dit…

je suis bien contente de voir que Charlie Hebdo fait sa couve là dessus ! ça révolte encore les gens ... je suis dégoûtée de cette Eglise obscurantiste et inhumaine.

Anonyme a dit…

"Comment peut-on avoir envie de faire partie de cette Eglise sachant tout ce qu'on sait ? J'aimerais qu'on m'explique car c'est un mystère qui m'échappe." Je suis une jeune fille catholique dotée d'un cerveau et d'un coeur, donc je peux essayer de répondre à cette question.
L'appartenance à l'Eglise n'est pas, en tous cas, une affaire de fierté, car cette dernière est un sentiment purement humain, sans aucun rapport. Pour faire court, je suis catholique parce que j'ai cru à l'amour du Christ pour moi et pour tout homme, et que je l'ai découvert dans les sacrements.
Et si je continue à trouver l'Eglise belle malgré toutes les polémiques, c'est sans doute que justement je ne fais pas de polémique. Il est bien évident pour moi que l'Eglise, c'est le Christ autour duquel se rassemble une communauté humaine qui n'a plus aucun sens s'Il est absent et qui ne peut être appréhendée que par Lui. Voilà pourquoi la question centrale de l'adhésion à l'Eglise reste une question de foi.
Quant aux faits, je te rassure, le viol est considéré par l'Eglise depuis toujours comme un péché mortel, tout comme le meurtre, auquel se rapporte l'avortement. D'autre part, l'excommunication n'a de sens que vis-à-vis de pratiquants, comme le sont a priori la mère et sa fille. En gros, ce qui est incompréhensible pour moi comme cela a dû l'être pour elles, dans la foi, c'est de savoir quelle pouvait bien être la volonté de Dieu sur cette famille. Personne d'autre que Lui n'a la réponse. Et du coup, l'Eglise invite à une foi et à une confiance radicale, à dire que oui, le Seigneur est bon et donne toute la force nécessaire pour vivre ce qui arrive par sa permission. Que la mère de l'enfant ait manqué de foi et de confiance en Dieu, c'est tout à fait compréhensible par toute personne marquée par le péché, pour le pape certainement tout autant que pour le reste du monde, mais cela reste un péché, aussi cruel que cela puisse paraitre. Or, si le pécheur doit toujours être aimé et écouté, comme il l'est par Dieu, le péché, qui ne s'identifie jamais avec l'être humain qui le commet, reste abject. Voilà simplement quelques points de réflexion, sans prétendre tout expliquer...