lundi 17 août 2009

La danse c'est pour les filles!

Est-il utile de le répéter? J'aime la danse à la folie. C'est ma passion depuis toute petite. Elle m' a tant portée et aportée toutes ces années. Il n'y a pas de mot assez fort pour décrire cette passion.
Est-ce incompatible avec le féminisme?

Si j'ai commencé la danse à 4 ans, c'est bel et bien par préjugés sexistes. Dans le patelin où je suis née il n'y avait pas grand chose pour les enfants:
-le foot
-le judo
-la danse
Mes parents auraient pu me faire essayer un cours de chaque discipline afin de me laisser le choix. Mais non. Ce fût la danse ou rien puisque pour eux il n'y avait rien d'autre que la danse. Le foot et le judo c'est pour les garçons. C'est tout.
Il se trouve que ce jour-là, le jour où m'a mère a poussé la porte du cours de danse pour la 1ere fois, le hasard a très bien fait les choses. J'ai aimé dès le début. Si bien que je passais tout mon temps à danser. Sur le tapis du salon, dans la baignoire pendant le bain, au téléphone en étirant mes jambes sur ma chaise, devant le miroir de ma chambre...

Les stéréotypes ont la vie dure. La danse classique est certainement la danse qui inspire le plus de préjugés. En vrac:
-tutu rose
-chaussons roses
-petits noeuds dans les cheveux
-sport pour bourges qui pètent plus haut que leur cul
-manièrisme
-élitisme
-garçons à la danse= ridicule, mort de honte
-etc...

Pourtant la danse c'est loin d'être une histoire de tutu rose et de chaussons à rubans. Pourtant, la danse c'est aussi Noureev, Baryshnikov, Dupond = des hommes.

Je suis revenue de toutes ces remarques ridicules qui émanent de gens qui ne savent même pas ce qu'est la danse.
Si je me pose cette question c'est pour le stéréotype "c'est pour les filles'.
Il m'est arrivé de rencontrer des femmes se déclarant féministes mais qui pourtant n'agissent que par rapport à ce que dicte le patriarcat. Par exemple pour la danse, c'est traditionnellement pour les filles donc en tant que féministe je dois faire du catch. Pas de la danse. Moi je dis que si je veux faire du catch, je fais du catch. Si je veux faire de la danse je fais de la danse. Si je veux me maquiller je me maquille. Si je ne veux pas me maquiller je ne me maquille pas. Si je veux mettre un pantalon je le mets. Si je préfère une jupe je mets ma jupe. Peu importe que ce soit traditionnellement féminin ou pas. Ce qui compte c'est ce que j'aime et ce dont j'ai envie.
Ca me fait mal d'entendre certaines filles déclarer ne jamais mettre de jupe pour ne pas faire plaisir aux hommes qui les matent dans la rue. Je ne veux pas que les bitards me dictent comment je dois m'habiller et agir.

Je fais de la danse. Mais je fais aussi de la self defense parce que ça me plaît. Je ne vais pas me priver d'un plaisir pour cause de stéréotypes. Des envies, des passions, ça ne se décident pas par stéréotypes. Quels qu'ils soient.

8 commentaires:

Stéphanie a dit…

Bonsoir
J'aime beaucoup tes réflexions en général, ton humour et ta manière d'analyser les choses. J'ai le même féminisme que toi, je crois.
Au fait, les cours de self defense, j'hésite à me renseigner mais ça m'intéresserait beaucoup ! Ca coute cher ? Les sportifs débutants sont acceptés ?

sounie a dit…

ah ne m'en parle pas ! j'auaris voulu mettre mon fils à la danse sans souci car il est tout sauf éfféminé, mais le papa ne veut pas, tu penses !!! "la danse c'est pour les filles" du coup, le petit ne veut pas ! pourtant je lui montre justin timberlake ou les gars de "so you think you can dance" mais c'est trop tard je crois ...par contre, il faudrait peut etre dire "et le hip hop, c'est pour les garçons ?" ça passerait mieux que le mot "danse" !

Alice a dit…

Stéphanie, bienvenue ici!
Pour la self défense, oui, les sportifs ou sportives débutant-es sont non seulement acceptè-es mais bienvenu-es. Voilà un lien: http://www.paris-selfdefense.com/Tarifs-Horaires/Tarfis-Horaires.html

sounie, trop tard peut-être pas, il est encore jeune mais il faut que ça lui plaise vraiment.
Je trouve terrible que certains garçons renoncent à leur passion pour des clichés débiles. Un garçon de mon école à commencer à suivre des cours de classique à l'âge de 18 ans parce qu'il n'osait pas y aller avant. Il a suivi le fils de ma prof de danse qui venait au cours avec une bande de copain pour du hip hop mais aussi du classique.

Stéphanie a dit…

Merci beaucoup Alice ! Malheureusement, je suis Bordelaise, Parisienne d'adoption pour seulement trois mois (je repars fin septembre). Je viens de voir le stage spécial femmes... le 18 octobre. Dommage, c'est exactement ce que je veux ! Il y a sans doute l'équivalent à Bordeaux, en fait. Tu as trouvé ça sur Internet ou par bouche à oreille ?

Alice a dit…

J'ai trouvé sur internet.
je pense en effet qu'il doit y avoir de la self sur Bordeaux. Tout du moins des stages à défaut de cours réguliers.
Si tu viens de temps à autres à Paris saches que les stages spécial femmes de mon club ont lieu plusieurs fois par an. Il y a aussi Diana Prince, de Belgique, qui donne des stages sur Paris assez souvent. Je n'y suis jamais allée mais j'ai eu de bons échos. Tu peux la trouver facilement sur google.

7nain a dit…

C'est une des préjugés qui m'énervent profondément... Je me suis toujours dit que j'aimerais que tous mes enfants fassent ne serait-ce qu'un peu de danse, car c'est l'idéal pour apprendre à se tenir droit, etc... Fille ou garçon personnellement je m'en fiche. Mais va convaincre les papas qui en général poussent leurs garçons à ne pas en faire! Mes petits frères ont tous refusés d'essayer pour cette raison. Je trouve ça pitoyable.

Alice a dit…

7nain, c'est insuportable ces idées reçues. C'est fou de penser que nos gosses ne sont toujours pas libres, à notre époque, de faire ce qu'els veulent vraiment.

ysengrimus a dit…

Il est de plus en plus observable qu’il existe un féminisme de droite

http://ysengrimus.wordpress.com/2009/10/15/sur-le-feminisme-de-droite/

Nier cette sorte de « consécration » sociale du féminisme, c’est quand même un peu se mentir…
Paul Laurendeau