jeudi 25 septembre 2008

C'est bientôt Noël!

Si vous connaissez le Danemark, vous ne direz pas que je suis en avance. A cette époque de l'année j'avais déjà au moins 2 invitations pour Noël.
Sauf que je ne fête pas Noël.

Noël est pour moi la fête des enfants avec Papa Noël. C'est adorable et si j'ai des enfants je fêterai Noël. Mais pour l'instant je ne suis plus une enfant pour croire au Père Noël et je n'ai pas encore ma propre progéniture.
Noël c'est aussi la fête des chrétiens. Or, je ne suis pas chrétienne.
Conclusion: aucune raison de fêter Noël.

Aucune raison et en plus cela ne m'intéresse pas.
Je croyais naïvement que ce n'était pas un problème. Le Danemark, bien qu'officiellement protestant, est une démocratie et défend bec et ongles la liberté de pensée.
J'avais tort. Je peux aujourd'hui affirmer qu'il est obligatoire de fêter Noël.

Chaque année, j'ai des invitations étranges. L'association des Etudiants m'envoya une année un gentil email m'informant qu'une famille danoise, douce et aimante, aimerais avoir une française pour Noël. Je n'ai pas osé demandé si il fallait que je m'envoie moi-même à mes propres frais dans un joli paquet cadeau ou si c'était l'asso qui s'occupait de tout. Je regrette de ne pas avoir osé.

Autre cas de figure: la pitié:
" Quoi, comment, qu'ouïe-je? Tu vas rester ici pour Noël? Loin de chez toi? Loin de ta famille? Non non, viens chez nous, nous te recueillerons".
Ma réponse était; je ne suis pas loin de chez moi, ma maison est à 10 minutes de la fac. Chez moi c'est l'endroit où j'ai choisi de vivre. En ce moment c'est Aarhus, l'an prochain se sera peut-être Londres ou Malmö. Et puis merci mais tu vois je ne porte pas de collier, comme un chien perdu, mais c'est parce que je suis allergique au nickel alors désolée mais je n'ai pas besoin d'être recueillie.

Autre exemple:
"Merde alors, je vais rester là pour Noël et il n'y aura personne. Tout le monde fête Noêl avec sa famille. Ca te dit qu'on se fasse une bouffe entre potes? Y'a Machin qui m'a dit qu'il restait aussi.

Moi: Tu sais, moi je ne fête pas Noël. C'est pas mon truc.

Mais c'est pas pour Noël, on s'en fout de Noël, c'est pour faire une bouffe ensemble.

Moi: Ok si tu veux!

Et ça s'est terminé ainsi: "Alice, par cette hostie, chair de Notre Seigneur, que la joie de Noël, naissance de notre Sauveur, inonde ta vie et que la foi t'apporte lumière et réconfort."

Non, c'est clair que ce n'était pas du tout pour fêter Noël.

Je n'ai jamais empêché qui que ce soit de fêter Noël. Je n'ai jamais menacé de rupture qui que ce soit qui fête Noël. "et toi, tu fêtes Noël? Ok, on n'a plus rien à se dire pôv tâche!" : je ne pourrai jamais dire ça.
Par contre force est de constater que l'inverse est légion. On m'oblige à fêter Noël. J'ai quelque fois dû mentir et dire que j'étais déjà prise pour éviter une invitation.

Ce qui m'énerve c'est que :
- j'ai l'impression qu'on m'invite par pitié. On m'invite parce que personne ne devrait être seul-e pour Noël.
Je traduis ça par: on te tolère à Noël mais les autres jours, si tu es seule, triste, déprimée tu te démmerdes.
- on ne respecte pas mes choix. Encore une fois, je n'empêche personne de fêter quoi que ce soit, je n'ai pas non plus l'intention de faire circuler une pétition "interdisons Noël" alors qu'on ne me force pas en me harcelant de questions parfois déplacées et indiscrètes.
- J'ai le sentiment d'être manipulée.
Ce que je déteste par dessus tout ce sont les gens qui m'invitent à un repas de Noël. Eux retiennent le mot 'repas". Moi je retiens le mot "Noël". D'ailleurs ceux qui disent "mais non c'est pas parce que c'est Noël, c'est parce que tout le monde est en vacances à cette période et que on peut réunir tout le monde. " Soit. Alors pourquoi ne pas faire ce repas le 1er mai ou le 6 juin pour la fête Nationale danoise?
C'est comme si je demandais à quelqu'un de venir à un spectacle de danse où les danseurs font pipi et caca sur scène (si si ça existe) et que je lui dise "viens à un spectacle de danse", sans préciser le pipi sur scène. C'est pareil.
On ne fête pas Noël mais on fait la crèche hein! Et on amène le petit Jesus dans la crèche et en chanson à minuit, et on chante le Minuit chrétien.
J'adore les dîners, rares sont les fois où je décline une invitation. Mais les repas de Noël, non. Ca m'interesse autant que d'aller assister à un match de catch dans la boue.

J'ai passé 2 Noël merveilleux toutefois. Avec 2 de mes amies. C'était un repas sans connection aucune avec Noël. Juste pour le plaisir d'être ensemble.

Cette année nous serons au Danemark Skat et moi. enfin nous voyageons pour Noël. remarquez, on va peut-être chanter des cantiques dans l'avion!

Edit: je parle du Danemark mais cela concerne les danois et les expats rencontré-es là-bas.

1 commentaire:

fofita a dit…

Tiens ça me rappelle qu'ici les Père-Noël en chocolats et autres trucs bien commerciaux sont déjà légion ici dans les supermarchés...