vendredi 26 septembre 2008

Grève de femmes à Troyes

En 1971, dans une usine de bonneterie à Troyes, alors qu'elles sont en grève et occupent
les locaux, quelques ouvrières racontent ce qu’elles ont vécu et comment ce combat
a changé leur vie. Elles discutent avec un groupe du mouvement de libération
des femmes venu les soutenir et les filmer.
Une des premières réalisations collectives féministes tournée en vidéo légère.

http://www.centre-simone-de-beauvoir.com/pdf/Projection25Septembre2008.pdf

Hier soir, au Latina, le Centre Audiovisuel Simone de Beauvoir proposait ce film suivi d'un débat avec les réalisatrices.

Le film nous montre un petit groupe de ces grèvistes juste après la grève: Doudou, Eliette et une jeune fille nous exposent les faits, le pourquoi de la grève, son déroulement.
Ca a un caractère presque historique. Il s'agissait de la 1ere grève de femmes.

Soumises au licenciement, les ouvrières décidèrent d'un commun accord d'occuper l'usine et de stopper la production. Elles y arrivèrent en mettant tous les autres travailleurs dehors.
Elles nous racontent la vie à l'intérieur de l'usine, l'organisation de la garde, des repas, les problèmes avec la direction, la police et les syndicats,notament la CGT, la réaction de leur entourage, de leur ville. On apprend que leurs maris se relayaient pour leur apporter le petit déjeuner, on apprend qu'un homme est resté plusieurs nuits devant les grilles de l'usine pour "remplacer" sa femme gréviste qui avait dû être hospitalisée, on apprend aussi la solidarité des commerçants avec les grèvistes.
Un jour, des balles sont tirées depuis l'extérieur dans l'usine. La panique gagne mais une gréviste prend la parole, leur dit de ne pas paniquer, que c'est le but du ou des tireurs pour leur faire lâcher l'affaire. Elles se soudent encore plus et mènent leur action jusqu'au bout.

J'ai admiré le courage de ces femmes qui, pour la 1ere fois, ont fait grève en leur nom, se sont battues pour leur emploi, qui ont fait preuve de combativité .
Il manquait un bout de film. Dommage car il parlait du MLF et de l'impact sur la famille.

A savoir que ce film a été diffusé à l'époque par les réalisatrices et le réalisateur. Des "tournées" avaient lieu dans tous les grands centres industriels où le film était présenté suivi d'un débat, souvent en "semi cachette" car syndicats et police l'interdisaient.

En voyant ce film je ne peux m'empêcher de me demander quand sera la prochaine grève de femmes. Générale cette fois. Je sais que des ouvrières ont fait grève dans leur usine depuis 1971 mais ce à quoi je pense c'est une grève pour l'égalité dans l'accès aux emplois, l'égalité des salaires et la disparition du plafond de verre.
Alors à quand une grève générale des femmes pour ni plus ni moins que leurs droits?

2 commentaires:

Emelire a dit…

alors là ... y'a déjà personne pour les manifs ;o) les femmes font grêve quand elles ne peuvent plus nourrir leur famille ... donc on y est pas (heureusement ;o) mais je pense que les actions peuvent être autres, je pense vraiment à ce qu'on appelle voter avec son porte monnaie.

Alice a dit…

C'est vrai que les manif s'essouflent vite. dommage.
Moi aussi j'aime bien le vote par le porte feuille.