jeudi 8 janvier 2009

La folie des enquêtes et sondages

En regardant les news des Quotidiennes aujourd'hui, je suis tombée sur ça

Je partage tout à fait le sentiment de l'auteur à savoir son étonnement sur le financement de ce genre d'enquête alors que tous les budgets sont revus à la baisse.
Mais sans doute cela va-t-il encourager les ventes de magazines prônant régimes et autres coupe-faim et remplir les caisses de celles et ceux qui nous dictent comment on doit être, ce qu'on doit faire, manger, boire, dire et penser?

3 commentaires:

Papillon a dit…

«Le sexe est en rapport avec ce qui se passe à l’intérieur de nous et non pas avec l’extérieur.» «Conformes aux exigences sociales, les gens qui se sentent minces éprouvent plus de confiance en leur attirance sexuelle.»

Donc les femmes qui font du 38 se sentent bien à l'intérieur d'elles-même. Et pas celles qui font plus qu'un 38 ("norme sociale"). Et pourquoi donc ? A cause des magazines justement ! Et la norme sociale est une norme tant que les gens l'accpteront comme telle... Pourquoi une taille 64 ne pourrait être en surpoids ET séduisante ?

Je dis ça, c'est juste mon avis. Je fais du 38.

Mais en même temps je suis d'accord : était-il nécessaire de financer une enquête pour en arriver à cette conclusion ?

fofita a dit…

Et ben dis donc ça c'est de l'enquête!
Là je vous suis: les fonds qui ont été débloqués pour cette enquête auraient sûrement été tellement plus utiles ailleurs! C'est pathétique vraiment...

Alice a dit…

Papillon, bonne question le pourquoi pas grosse et séduisante. D'autant plus que jusqu'au 20eme siècle, c'était les rondeurs qui avaient la côte.
Et puis ce qui m'agace c'est que TOUT est rapporté au sexe et aux femmes.

Fofita, quand on me dit qu'il n'y a plus d'argent, que le scaisses sont vides ça me fait bien sourire (jaune).