mardi 13 janvier 2009

Procréer ou non

Il est paradoxal de demander à une personne de réfléchir à sa décision de ne pas avoir d’enfant (ou de prendre une contraception, ou de poursuivre une grossesse), alors qu’on ne demande jamais ou presque à une femme majeure de réfléchir à sa décision d’avoir un enfant ou d’être enceinte.
En conscience, personne (ni le patient, ni le médecin) ne peut savoir si la décision de ne pas/plus avoir d’enfant est une décision qu’on regrettera ou non. Certes, c’est une décision grave et irréparable, mais, n’impliquant que la première personne intéressée, elle n’est, somme toute, pas plus grave que celle d’AVOIR des enfants - laquelle met tout de même en jeu la vie d’un grand nombre de personnes (l’autre géniteur, les enfants qu’on décide d’avoir, leurs propres enfants à venir, etc.) ! ! ! Site de Martin Winckler à propos de la stérilisation et que j'applique aussi à l'IVG

Peut-être que si on expliquait un peu plus ce que ça implique que d'avoir un enfant il y aurait moins de Chirlyn, moins d'enfants touts seuls face à l'incrédulité de leur parents face aux pédophiles, moins de dépression et de suicides chez les ado mais plus d'échanges, de communication, de complicité avec celles et ceux qui sont supposé-es aider leur enfant à grandir et s'épanouir parce que les enfants seraient là en connaissance de cause.

4 commentaires:

Headbanging a dit…

Je connais un enfant, j'ai l'impression que ses parents le considèrent comme une poupée qui ne grandit pas assez vite. A 7 mois, il faudrait qu'il marche... C'est nouveau...

Des fois, j'ai l'impression que les gens ne se rendent pas compte de tout ce que ça implique d'avoir un enfant. Un enfant ça chamboule toute une vie.
Alors, parents, réfléchissez!
Si vous preniez deux minutes afin d'être sûrs de vous, ça serait quand même pas mal!

Alice a dit…

Marcher, parler, être propre de plus en plus tôt, en tout cas avant le gosse des voisins et montrer le "bébé-phénomène" en spectacle. Moi non plus je ne supporte pas ces parents qui confondent leur enfant avec le toutou qui fait le beau.

Headbanging a dit…

Sans compter que les parents ne cessent de le comparer avec une petite fille qui a eu 1 an en septembre. Est-ce qu'il est + grand qu'elle ? Etc etc...

Emelire a dit…

ton raisonnement n'est pas faux, mais la société veut des enfants, pour perpétuer, donc stériliser qqn c'est une atteinte à cela, ce pourquoi je pense ... c'est difficile. C'est vrai que bcp de parents veulent un enfant performant, or avec la crise, les difficultés économiques dans tous les secteurs, un individualisme assez marqué, des gens "poussent" leurs enfants au-delà du raisonnable. Il y a aussi cet amour récompense ... de l'enfant qui répond à leurs attentes. parfois des attentes trop fortes ou carrément délirantes. Il y a effectivement des parents imbuvables !!! :o(