mercredi 25 mars 2009

Becoming a MUG

Non, non, je ne compte pas me transformer en une petit tasse à café fashion. MUG c'est pour Make Up Geek.

Pendant longtemps, autour de moi, il y avait les filles et les femmes maquillées. Elles se trouvaient dans le même sac que les filles faciles, les filles indépendantes c'est à dire qui n'ont pas besoin d'un mâle dominant (so shocking!!), les filles qui vivent pour elles.
A l'opposé se trouvaient les filles pas maquillées, les bonnes mères de famille, les filles et les femmes dîtes "honnêtes", celles qui ne pensent jamais à elles, qui n'ont pas de vie à elles mais une vie au service continu des autres membres de la famille.
A tel point que c'est sur ordre de mon dermato que j'ai commencé à pactiser avec le diable en mettant un peu de fond de teint. Acné juvénile oblige. Je me souviens des paroles du docteur "Mais même les garçons mettent du fond de teint pour améliorer leur teint!"
J'ai commencé à me maquiller légèrement hors période de spectacles et examens de danse. Très légèrement. C'est de cette époque que date mon addiction au mascara.

Puis il y a eu une période où je me suis maquillée beaucoup plus. Oh pas beaucoup plus mais pour moi, c'était beaucoup, c'étaient comme le faisaient ces filles indépendantes, ces filles dîtes "faciles" parce qu'elles ont la prétention de faire des études, de vivre seules, de sortir seules, de gagner leur vie. Les filles indépendantes étaient forcémment maquillées à outrance, portaient des mini-jupes, couchaient avec tout ce qui a une queue. Des filles qui ne pourront pas se plaindre s'il leur arrive quelque chose. "On pourra pas dire que tu l'auras pas cherché!" ai-je entendu en commençant ma 1ere année à la fac. Parce que qui dit fac, dit vivre seule en ville, dit soirées étudiantes avec tous les risques réels ou imaginaires que cela implique. Pourtant, sur les bancs de l'amphi, les filles n'étaient pas toutes provocantes. Loin de là! Beaucoup de jeans, de larges sweat-shirt, un peu de mascara par ci par là. Rien d'outrageant. Et quand bien même. On est en démocratie, non? Pourquoi est-ce qu'on ne pourrait pas s'habiller, se coiffer, se maquiller ou non comme on le souhaite?

Alors que faire quand il arrive quelque chose? Ma réponse fût de correspondre physiquement à la représentation faites de ces filles: j'ai commencé à me maquiller, m'habiller beaucoup plus court, comme pour me prouver que je l'avais bien cherché.

Ca a duré quelques temps. Le temps que je me décide à quitter la France. J'ai laissé mes rouges à lèvres carmen, fard à joue façon matrioshka et autres fard à paupières à la porte de l'aéroport.

Et puis, du temps s'est écoulé, les choses ont changé et j'ai remarqué que les rayons maquillages des grands magasins me faisaient de l'oeil.
Au même moment, j'ai découvert l'univers de la blogosphère et l'incontournable blog d'Hélène. La maquillage, ça à l'air vachement fun! J'ai envie d'en savoir un peu plus et je deviens une inconditionnelle du blog anglophone de Marlena, son blog de Make Up Geek. Ses créations maquillages sont très originales. Un peu trop pour moi. Au début. Parce que finalement, quel mal y a-t-il à s'amuser avec les couleurs? Pourquoi ne pas se faire plaisir? Au nom de quoi? Je me rends compte que c'est le même mécanisme que les sempiternels "faut pas sortir seule après telle heure, ça fait mauvais genre".

J'en ai plus qu'assez de faire ou de ne pas faire quelque chose en fonction du regard des autres. Je pense que j'ai déjà pas mal trangressé de tabous et je n'ai pas eu plus de problèmes pour ça. Ce n'est ni ma tenue ni mon mode de vie qui était en cause dans mon/mes agressions: c'est mon sexe. Et ça, à moins de devenir trans, je suis une femme à vie. Alors autant me faire plaisir et m'habiller et me maquiller comme je veux! Et si j'ai envie d'aller acheter mon pain en robe bustier et yeux smoky je ne vois pas pourquoi je m'en priverais. En bas de jogging, pas coiffée et pas maquillée ça marche aussi. Dans les 2 cas, je ne fais de mal à personne mais je me fais du bien à moi.



2 commentaires:

Emelire a dit…

c'est bien cette note, légère, ça a l'air superficiel le maquillage mais ça ne l'est pas. C'est pas mal parce qu'avec un thème 'fun' tu abordes en fait des thèmes qui sont lourds.

Alice a dit…

Merci!
C'est clair que certains sujets qui peuvent paraître totalement anodins renferment tout un tas de facettes à explorer.