mercredi 6 mai 2009

Heureusement qu'il y a la grippe porcine!

Parce que sinon, de quoi nos médias parleraient? je vous le demande!
On entend plus que ça: la grippe, la grippe, la grippe et encore la grippe. Mais heu, la grippe c'est juste mexicain? Je croyais que la grippe on la voyait arriver chaque hiver et que chaque hiver, des gens en meurent. Qu'est-ce que cette grippe a de spécial? On dirait qu'on a à faire avec une épidémie de peste bubonnique comme au Moyen-Age. Or que se passe-t-il? De 150 morts au Mexique il y a quelques jours on est subitement passé au nombre de 9 morts.
Bref, je trouve cette couverture médiatique ridicule mais que voulez-vous! C'est sans doute plus confortable de parler de ça que de l'attaque d'un hôpital Sri-lankais, même si les morts et les vies détruites s'accumulent plus là-bas.

3 commentaires:

Shane a dit…

Comme j'ai entendu l'autre jour à la télé, on ne parle des maladies que quand elles atteignent les riches, sinon ça n'intéresse personne. C'est triste !

souklaye.sylvain a dit…

Une contagion inconnue passionne davantage les foules qu’une maladie maîtrisable.
Le nombre de morts configure la couverture médiatique.
Plus la problématique est globale, plus elle est déclinable, plus elle est universelle.
Flash info publicitaires et épileptiques, reporters spéciaux concernés et consternants, analyses des causes prévisibles ou prémonitoires et des conséquences envisageables ou inéluctables.
Quand le chantage moral ne se distingue plus du droit de savoir, on peut avoir peur, cette fois-ci.
La suite ici :
http://souklaye.wordpress.com/2009/04/27/bloc-note-psychose-mediatique/

Alice a dit…

Shane, triste mais tellement vrai!

souklaye.sylvain, merci pour le lien!