lundi 12 juillet 2010

Peut-on aller encore plus bas?

Je ferai très certainement une note plus détaillée ces prochains jours mais là, bien que je me doutais de cette issue, j'ai juste besoin de reprendre mon souffle. Avant de hurler et de passer à l'action.

Je laisse donc ces 2 liens: celui très bien écrit des Nouvelles News
et Filles de rien

5 commentaires:

Stéphanie a dit…

Quand j'ai lu ça j'étais au boulot et j'avais pas le droit de lire ça, je n'ai pas pu être vraiment choquée. J'ai envie d'utiliser le splendide cliché : "mais bordel dans quelle société on vit... ???"
J'aurais accepté à la limite qu'il ait une toute petite peine, voire une peine symbolique, voire juste une amende. Je n'admets pas que la Suisse refuse que justice soit faite. (la Suisse et les autres, et tous les autres, et cette société générale qui laisse faire.)

Chez Héloïse a dit…

Et les médias de ne relayer que les propos des soutiens ...

Il y a forcément des personnalités que cela choque et qui peuvent proposer une analyse sensée de ce qui se passe.

Là, on est carrément en train de nous dire qu'être un artiste est un passe-droit.

Anonyme a dit…

Enfin une blogueuse qui régagit, merci Alice! Je me demandais si j'étais la seule au courant...!!!
¨Ça me rassure de ne pas être seule à être ...... écoeurée et tous ces mots que je suis tannée de ressentir face à la misogynie.
Tu n'es pas seule toi non plus, Alice.
Emma#2 (anciennement emma mais une autre blogueuse utilise le même nom, donc je suis emma#2)

Emelire a dit…

j'espère que cette industrie du cinéma va se casser la gueule ... perso je n'en parle plus parce que ça m'écoeure trop, je pense aussi que c'est un certain milieu qui promeut cela, le 'peuple' (pas spécialement féministe) étant écoeurée par cette affaire et pas dupe. La classe politique, des people est de + en + coupée de la vie réelle et de l'opinion publique, et cela malheureusement risque de se payer très cher. Mais moi je me retire, ce matin j'ai filé un coup de doigt vif sur le bouton on/off de ma radio quand j'ai entendu le mot 'polanski' idem quand c'est les footeux. Je me recentre sur la pub, envie ou besoin de légèreté même si la violence y est symbolique :o(

Alice a dit…

Stéphanie, ben c'est tout à fait ça: exempter quelqu'un d'être soumis à la justice.
Et quel message donc pour les violeurs et les victimes?

Chez Héloïse, à part l'article en lien, tous ls autres relate un sentiment de joie et de soulagement. Tout autre avis est baillonné semble-t-il. J'espère que quelques voix vont quand même s'élever.

Emma2#, merci! On n'est pas seule et l'union fait la force, toujours. Chez les dominants (on le voit bien) comme chez les dominé-e-s. Il nous faut rester solidaires et réagir. Il ya déjà pas mal d'actions: blogs qui relainet info et actions, nouveaux réseaus féministes, etc. Il faut continuer pour que ça porte ses fruits.

Emelire, ah mais c'est pas à toi que je vais dire que tout est lié? On ne peut pas être sur tous les fronts à la fois et la pub et sa violence symbolique qui ne demande qu'à nourrir le réel participe activement à ce contexte de violence misogyne.