mardi 29 juillet 2008

C'est du cinéma!

Je viens de lire Le Monde sur le net et la critique sur les sorties cinématographiques de la semaine.
Un article m'interpelle : "erotisme sado-maso à la nippone" le reste parle tout seul. C'est l'histoire d'un jeune homme sous la coupe de sa mère, "incapable d'entretenir un rapport sexuel avec une femme" qui se voit confier une tâche par son patron "humilier et dresser sa jeune femme, la prude Shizuko"
Les mots sont là: HUMILIER et DRESSER, comme un animal. Et pourquoi donc? Parce qu'elle se refuse à lui. Et comble du comble, grâce à cette tâche "il retrouvera sa virilité "
Film datant de 1974 inédit en France. Il était temps de remédier à cette injustice criante. Des femmes humiliées et violentées il n'y en a sans doute pas assez.
Cette présentation de film se trouve juste à coté de la présentation du dernier Pixar. Comme un film normal donc et visible par tout le monde.

C'est peut-être du cinéma, mais c'est surtout 1 femmes tuée tous les 3 jours par son conjoint, en France. Et ça, ce n'est pas du cinéma.

2 commentaires:

Emelire a dit…

ça me fait toujours sourire (jaune) ces histoires d'érotisme ou porno sado maso ... faut préciser sado=homme et maso =femme ;o) enfin tout le monde sait que les femmes aimetn que les hommes les violentent non, puisque ce sont EUX qui le disent, cf le pouvoir de nommer, d'Andrea Dworkin. Même dans les journaux féminisn ça revietn régulièrement, la soumission, miam, et comme par hasard on trouve toujours Mme avec les petites menottes en fourrure dument achetées à la boutique porno du coin ou sur internet, c'est le coooomble de la libération d'y entrer maintenant que nous sommes des femmes libérées. Et que nous aimons la fessée, et que nous aimons les gros mots, (les entendre bien entendu !) pfff j'en ai marre de ces leçons de sexualité à la c.. ! En plus les sado maso, les vrais, sont des gens responsables, qui sont comme ça sans avoir choisi d'être comme ça, et qui n'y voient vraiment qu'un jeu. Alors que la société instrumentalise des fantasmes pour mieux rabaisser encore les femmes.
Les femmes ne sont plus aussi inégales qu'avant dans les lois, le mariage, on vote et on travaille, les hommes ont trouvé le moyen de remplacer la religion qui tenait les femmes en infériorité, les lois qui le faisaient et cela s'appelle la porno où on apprend aux hommes comment faire mal aux femmes. C'est du Dworkin avec mes mots. Elle dit les hommes, j'aurais tendance à dire "des" hommes, "des machos", etc. parce que j'ai pas envie de tous les mettre dans ce sac horrible.
Et en + attention, si on critique ça on passe pour des prudes qu'on riiiiien compris à la libération des femmes. Quoi de mieux pour se libérer que d'être menottée et frappée de coups de fouets ? pfff "le pouvoir de nommer" voilà ce que je leur renverrai dans la ... pour les libérer tous ces machos ! :o) grrrr
pardon pour mon flux de paroles mais ... c'est spontané !

Alice a dit…

Pas de quoi t'excuser pour le flux de paroles. Je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis.