mardi 1 juillet 2008

No comment

Jeudi dernier avait lieu une conférence organisée par Mix cité. Bonne conférence, j'y reviendrai car ce n'est pas l'objet de ce billet.
J'ai rencontré à cette conférence une femme professeure d'origine roumaine qui nous a rapporté l'un des gros titres roumains: une fillette de 11 ans a éte conduite à l'hôpital suite à des maux de ventre. Les médecins ont découvert qu'elle était enceinte de 4 mois et la fillette a dénoncé son oncle pour viol.
Le délai légal pour une IVG ayant été dépassée, une commission s'est réunie. Malgré qu'elle ait 11ans et que cette grossesse soit le résultat d'un viol, il a parut nécessaire de discuter de la légitimité d'un avortement. Pire: la commission n'a pas jugé cette grossesse dangeureuse et a interdit l'avortement.

Lundi matin, lecture du Monde. Une dépêche parle de cette affaire. La petite fille va partir en Grande Bretagne avec sa maman pour y subir une IVG . La dépêche dit aussi qu'une commission s'est réunie vendredi dernier (une nouvelle fois donc car mon info datait de la veille) et, cette, fois, autorisait l'avortement compte tenu de l'âge de la petite fille et du contexte d'abus sexuel sur mineure (confirmation de l'info sur Feministing).

Cela m'a soulagée de lire que l'avortement était finalement autorisé en Roumanie. Et aprés réflexion, c'est triste de se réjouir qu'une commission spéciale, dan sa grande compréhension, autorise un avortement à une gosse violée. Comme si cela ne paraissait pas évident.
Enfin c'est vrai qu'en matière de viol, de nombreuses études montrent que 50% des européens pensent que la personne violée est responsable de son agression. CQFD.

2 commentaires:

Emelire a dit…

et j'espère qu'ils mettent cet oncle hors d'état de nuire ! :o( sinon pour la responsabilité c'est la phrase 'elle l'a bien cherché' :o( dans cette phrase il y a aussi l'expression de la peur, si 'elle' l'a bien cherché, ça veut dire que l'on peut donc s'en protéger, et ça rassure les gens. J'écris ça car ça peut aider parfois les gens à mieux comprendre que cette phrase est un espèce de réflexe de protection, la personne qui la prononce se met, du coup, à l'abri. Le viol fait peur ... et c'est normal.

Alice a dit…

Exactement Emelire! "je ne porte pas de mini jupe, je ne sors pas n'importe où, je ne fais pas d'auto stop, etc. donc cela ne m'arrivera pas". Ce qui est déjà aussi un comportement de soumission. Pourquoi la rue serait accessible aux violeurs et pas aux femmes? Face à cet argument certains et surtout certaines disent que cela vient du comportement de la femme. et si moi je me comporte bien je suis protégée. Je compte faire un billet dessus mais il me faut le temps pour bien exprimer mes idées.