lundi 15 septembre 2008

Le retour des privilèges?

Nous voici, peuple français, face à un nouveau concept de laïcité: la laïcité positive. Mais kézaco? En quoi la laïcité serait positive ou négative? Enfin on est rassuré. Sarko et le Pape disent que la laïcité positive c'est super et que laïcité et religion sont compatibles. Hourra! Pas de quoi s'inquiéter.
Après tout un week end sans avoir vu la moindre petite interview ou le moindre petit article défavorable à la venue du Pape j'ai trouvé 2 articles relatant les inquiétudes de Bayrou, Hollande et Buffet au sujet du concept de laïcité positive déclamée par notre Sarkozy national.
Ce que je crains, moi, c'est que cet ajout de "positif" ne sonne le glas de la laïcité de l'Etat et que Sarkozy nous fasse basculer vers une République Chrétienne de France. Il ne se gâne pas pour rappeler l'héritage chrétien de la France, de l'importance de la religion, de son attachement au catholicisme. Il me semble qu'il confond sa vie privée, dans laquelle il a le droit de prier, de se confesser, de suivre tous les rites qu'il souhaite. Bien que cela me fasse bizarre que l'on puisse adhérer à des discours aussi machistes et racistes. Mais bon, c'est sa vie, ça le regarde lui et pas moi. Il est catho, il est catho, c'est son trip. Il confond sa vie privée avec son rôle de chef d'Etat laïque. Moi le catho c'est pas mon trip. Je n'empêche personne de prier alors que personne ne m'empêche de ne pas vouloir prier. Je caricature mais c'est pourtant bien ça.

Ce qui m'interpelle quand même c'est que le Pape est anti-divorce et qu'il a réaffirmé que les divorcés qui souhaitent se remarier ne pourront pas avoir la bénédiction de l'Eglise.
Sarkozy n'est-il pas divorcé? Et remarié? Et remarié avec qui? Carla Bruni, au passé disons...sulfureux. Y'a pas un problème là? Je ne comprends pas. J'ai l'impression de lire un pamphlet de Voltaire avec les Rois entourés de cardinaux qui condamnent, brûlent les livres et les hérétiques, font régner la loi de Dieu sur les pauvres (au sens propre et figuré) pêcheurs tandis que le roi se bourre la gueule, baise, a des kyrielles de gosses illégitimes.
Heureusement nous n'avons plus de bûchers sur la place pulique mais nous observons un retour de la messe en latin, une volonté de réaffirmer les valeurs de Dieu avec un Président divorcé, remarié et entouré non plus d'un cardinal mais du Pape. excusez du peu.

3 commentaires:

Emelire a dit…

eh oui mais Sarkozy s'est fabriqué sa religion sur mesure, de toutes façon l'Eglise et le pouvoir politique visent le même but : exploiter un contingent de petits moutons bien dociles ... et parmi ces moutons encore + docile : la brebis :o(( hum ... bêêêêê (bon allez je retourne faire la brebis galeuse probablement, sur mon blog ;o)

wawaa a dit…

ah ah ! C'est exactement ce que je pense en vachement bien dit !

Merci !

Alice a dit…

Emelire, merci d'être une brebis galeuse. Les petits moutons qui bêlent à l'unisson me donnent la nausée.

Wawaa, merci!