vendredi 31 octobre 2008

Dernier jour d'octobre

Il semble plus facile de dénoncer les choses sur lesquelles personnes n'a de pouvoir (catastrophe naturelle, maladie) que de dénoncer celles où la société et les pouvoirs publics pourraient avoir un pouvoir.

Dernier jour d'octobre, dernier jour pour parler d'octobre rose contre le cancer du sein.
Bien sûr que je suis pour la recherche contre le cancer. Recherche qui a eu bien des difficultés il n'y a pas si longtemps à cause de l'Eglise catholique (encore elle!). N'allons pas contre le volonté de Dieu, ce serait pêché! Yeurk, c'est dégueulasse et pourtant peu de personne en parle. Et pourtant, je sais que de nombreux-ses croyant-es donnent pour la recherche. Allez comprendre! (Remarquez, si els donnent tant mieux! Suis pas sectaire moi).

Bien sûr que je suis pour débloquer des moyens financiers pour les malades, pour assurer la prise en charge des soins à 100%, pour améliorer le confort des malades.

Par contre, et au risque de choquer, cette campagne me mets mal à l'aise.

Comment parler cancer du sein sans aborder la question de la gynécologie médicale? Ou plutôt de bientôt feu la gynécologie médicale?
La gynécologie se différencie de l'obstétrique. L'obstétrique traite des problèmes liés à la grossesse. La gynécologie médicale traite les problèmes gynécologiques (fibrome, maladies, etc)
Il reste aujourd'hui 1000 gynécologues médicaux-ales pour toute la France. En 2015 il n'y en aura plus que 600 et plus que 180 en 2020.
Comment seront traiter les problèmes gynécologiques? En France, grâce à la gynécologie médicale, moins de 7% des femmes subissent une hystérectomie contre 20% dans les autres pays européens où cette spécialité n'existe pas.

J'ai regardé les principaux sites parlant d'octobre rose. Pas un seul n'aborde la question de la gynécologie médicale. C'est pourtant ma gynéco qui a ausculté pour la 1ere fois mes seins. Celle de ma mère a attiré les femmes du département entier par ses détections de tumeurs de quelques millimètres seulement.

A signer de toute urgence:
Sauvez la gynécologie médicale!!!

A propos d'octobre rose encore: les hommes aussi sont concernés par le cancer du sein.

Il y a encore d'autres raisons qui font que je ne suis pas "fan" de cette initiative (enfin l'initiative si, mais pas la façon dont c'est fait) mais je deviendrais cynique en vous exposant mes raisons et je n'en ai pas envie ce soir.
Ce soir, c'est le week-end! Ce soir c'est détente et bien-être!

2 commentaires:

Emelire a dit…

tu as raison de pointer ça, de relier cela à la gynécologie médicale. en plus, les obstétr sont souvent des hommes, les gynéco médicales étaient des femmes, c'était plus facile de voir une femme je trouve ... mais la crise permet de passer les bonnes initiatives à la trappe. Rien ne va jamais dans le sens du progrès pour les femmes, sauf si elles se mobilisent de manièer totale, ce qui est bien difficile. Pour la gyné médicale pourtant il y en a eu des manifs, des signatures, mais ... les médias ne relaient pas ça, tout est là.

Alice a dit…

Et oui, toujours la même conclusions: les médias qui nous focalisent sur ce qu'ils veulent.