mercredi 1 octobre 2008

La musique adoucit les moeurs

Franchement, j'ai un sérieux doute quant à cette affirmation. En revanche, la musique a le don de me calmer, me détendre et m'emporter dans un autre univers.
Je suis allée à la soirée Robbins à Garnier et à un programme du NYC Ballet à Bastille. Robbins utilise souvent Chopin pour ses ballets. Cela m'a donné l'envie de ressortir les enregistrements de Pires, Magaloff.
Il fût un temps où pas une journée ne se passait sans que j'écoute un nocturne ou une valse. Parmis les nombreux compositeurs que j'affectionne, Chopin est l'un de rares dont j'adore tout sans exception. Des Etudes aux Nocturnes, en passant par les valses et concerto. J'ai compris la phrase si célère de Balanchine "Ecouter la danse et voir la musique" grâce à Chopin. En effet, je vois la musique et je la sens, elle vibre à travers moi, elle est palpable et me transporte ailleurs. Plus rien ne compte que la musique et l'émotion qu'elle dégage.
J'avais oublié l'effet salutaire de ces moments privilégiés. Je ne sais pas pourquoi mais depuis un certain temps déjà j'écoute beaucoup moins de musique qu'avant. C'est un tort absolu. J'ai besoin de ces moments, de cette quiétude, de tout oublier pour m'évader totalement.

4 commentaires:

Headbanging a dit…

Je n'écoute pas du tout de "musique classique" (c'est peut-être un tort) mais je ne peux pas me passer de musique. La vie est si triste sans musique, quel que soit le style qu'on affectionne... Je ne conçois pas ma vie sans musique, sans concert....

Merci d'être passée sur mon blog !

Bonne soirée.

Alice a dit…

Bienvenue par ici Headbanging :-)

Emelire a dit…

j'ai perdu mon frère il y a + de 15 ans déjà, il a mis fin à ses jours brutalement, et je me suis rendue compte que mon amour de la musique (j'aimais Prokoviev, Haendel, Katchaturian etc) était lié à lui car je ne pouvais plus en écouter. Et depuis ce moment-là je n'en ai plus jamais réécouté, la musique classique même me "révolte" quelque part, c'est très bizarre. comme si à ce moment là je ressentais son absence comme une injustice. La musique est hyper liée à la vie en fait. Enfant ça a été mes premières découvertes et si j'aimais la danse c'est parce que la danse se faisait en musique.

Alice a dit…

Emelire, je suis vraiment désolée d'apprendre ça. Je te comprends. J'aime la danse et la musique parce que pour moi au contraire ça a toujours été synonyme de liberté. C'est pour ça que cela me procure autant de bien. Mais si cela avait été connecté à quelque chose de négatif j'aurais une toute autre approche.