mercredi 22 octobre 2008

Le vélo, ça s'oublie pas

C'est vrai que ça ne s'oublie pas. D'ailleurs quand je suis remontée sur un vélo plus de 10 ans après ma dernière escapade campagnarde, je n'ai eu aucun problème pour pédaler. C'était peu après mon arrivée au royaume de la petite reine, pays qui compte un record impressionant d'embouteillages de vélos et des parkings à vélo sur 2 étages. Donc pas de problème de pédalage. Non. Juste un problème à l'arrêt. Alors que j'avais l'impression que mon sac, confortablement installé sur le porte-bagage arrière se faisait la belle, j'ai tourné la tête pour voir ce qu'il en était. Et comme je tournais la tête ben forcément je ne voyais plus ce qu'il y avait devant et BANG!!dans un panneau publicitaire. Je précise quand même que j'étais sur une piste cyclable déserte.

Donc voilà, pédaler ça ne s'oublie pas. Par contre, tracer un trait d'eye-liner ça s'oublie.

Quel rapport entre le vélo et l'eye-liner me demandez-vous? Aucun vous réponds-je. Le vélo ne s'oublie pas mais le liner oui.


Donc voilà mon souci. Plus moyen de tracer un trait de liner au pinceau. Vous savez, ces petits pinceaux fins que vous trempez dans ce pot rempli d'un liquide noir de jais et qui coule partout sauf là où vous le souhaitez. Il fût un temps, jadis, où la tâche était à peu près maîtrisée. Je m'étais furieusement acharnée à l'entraînement peu avant un spectacle de fin d'année à la danse pour ne pas avoir l'air d'un panda sur scène. ca avait marché. Au bout de la 200eme application j'arrivais enfin à faire un trait très honorable. Mais depuis de l'eau est passée sous les ponts et si j'ai conservé mon mascara (je ne peux pas sortir sans mascara, qu'est-ce que vous voulez! Chacun-e ses lubies) j'ai oublié l'eye-liner au fond du tiroir.

Or donc, après des années d'abstinence eye-lineresque, voilà que me reprend l'envie de me souligner les yeux. Mission impossible même après acharnement désespéré. J'ai du noir partout sauf là où il faut. Et quand je dis partout, c'est partout, jusque dans les yeux. Et avec des lentilles je ne vous raconte pas comme c'est tip top fun délire du liner dans l'iris.

Bref, je n'ai pas eu d'autre choix que de capituler devant la bête et j'ai du trouver une autre option. je suis tombée sur les feutres liner. Très pratique. Bon ok, c'est pas toujours parfait. Il faut souvent corriger avec un coton-tige mais dans l'ensemble ça va pas trop mal. Sauf que je n'en trouve pas en version waterproof. Vous me direz qu'il y a des problèmes plus graves. Certes, j'en conviens. Mais quand même je trouve fou qu'on ne trouve pas liner waterproof. Il y a des crayons mais ce n'est pas pareil. Je n'aime pas. Je veux du liner résistant pour ne pas ressemler à ça:


4 commentaires:

Papillon a dit…

Tracer un trait de liner droit, c'est un truc que je ne sais vraiment pas faire... malgré beaucoup d'entrainement !! C'est dommage je trouve ça très joli...

Par contre du vélo, ça oui pas de souci je pédale bien !!!

Delphine a dit…

Même avec des heures d'entraînement, je n'ai jamais réussi à faire un un tracé correct avec l'eye liner.
Jusqu'à ce suer je trouve chez Lancôme un pinceau en mousse que je trouve assez sensationnel.
Mais je pense que ça ressemble assez à ta version feutre!

Headbanging a dit…

Jamais réussi à me mettre de l'eye liner et vu que je suis trèèèèèèès patiente je n'ai pas pris la peine de m'acharner !!!!

Alice a dit…

Et bien merci les filles, vous me rassurez! Parce que c'est pas faute d'avoir essayé de tracer le contour parfait.