vendredi 24 octobre 2008

Surprise? Non pourquoi? C'est si courant!

J'ai hésité à rédiger ce billet à chaud mais après tout pourquoi pas?

Ce matin aux info: libération d'un violeur séquestreur présumé récidiviste suite à une faute de frappe sur un dossier.
Qu'il y ait une faute de frappe me surprend car c'est du sérieux quand même. On est dans un tribunal qui rend des décisions de justice mais l'erreur est humaine et avec le nombre de dossiers à traiter je pense qu'on peut en effet faire une erreur un jour. Ce qui est ubuesque c'est que suite à cette erreur il n'y ait plus rien à faire. Et là ma question: pourquoi rien à faire? On ne peut rien faire ou on ne veut rien faire? Comment ne peut-il pas exister de moyen de recours en cas d'erreur? Surtout lorsqu'il s'agit d'affaire au pénal. Surtout que d'après un juriste interrogé au JT (suis en ce moment même devant la télé) il y aurait bel et bien un recours et il se demande pourquoi ce recours n'a pas été utilisé.
Les avocats des victimes attaquent l'Etat pour faute grave. Espérons que cela finira par porter ses fruits. D'autant plus qu'une femme vient aussi de porter plainte contre l'Etat parce que le mari violent de sa soeur n'avait pas été arrêté et il avait fini par tuer sa femme (article ici).

En attendant, résultat de cette erreur: un homme qui torture des femmes est libre. Pour un faux chèque, on va en prison. Comme le disent les associations de défense de victimes et de droits des femmes, mieux vaut violer une femme que voler de l'argent.

C'est comme ça. Le viol est sans arrêt banalisé, les victimes culpabilisées, les agresseurs victimisés. "Il n'a pas pu résister à son sex appeal, elle lui a fait perdre la tête, etc" c'est sa faute à cette salope, le pauvre gars est tombé dans les filets d'une sorcière.

Tout ceci est accepté par l'ensemble de la société. Blagues sexistes encensées, publicité sexiste à tous les coins de rue et personne n'y fait plus guère attention, explosion du marché de la pornographie dont on sait que l'écrasante majorité des films présentent les femmes en position de dominées voire de plus en plus souvent violentées et ça fait bander un pourcentage non négligeable d'hommes. D'ailleurs le professeur Dubec, psychiatre expert devant les tribunaux, avoue que Guy Georges qui "baise jusqu'à 6 fois par jour" avec ses victimes le fait "rêver".

La justice se fait complice. Les victimes qui osent porter plainte se voient harcelées pour déqualifier le crime de viol en délit d'attouchement.
J'apprends aussi par Emelire le report du procès de Joey Star pour lui permettre de terminer sa tournée alors qu'il doit comparaître pour violences sur sa compagne. Je rappelle qu'une femme meurt tous les 2 jours ici en France sous les coups de son compagnon. Mais qu'est-ce c'est comparé au bon déroulement d'un concert? La musique n'adoucit-elle pas les moeurs?

Autre info que je voulais diffuser aussi. Vous vous rappelez de l'appel au viol des Yvelines (tout est ici)? Et bien des mois après leur avoir écrit j'ai eu une réponse qui justifie leur camapagne. La fille sur l'affiche est libre de ses choix (donc libre d'être violée?) et le Département a voulu une approche décalée et ludique. C'est un Conseil Général, représentant de l'Etat, Etat qui est supposé être garant de la sécurité de sa population. Qu'est-ce que ça veut dire si ce n'est que le viol est un jeu? Ludique fait bien référence au jeu, non? Comment s'étonner alors qu'il y ait un viol toutes les 2 heures en France?

Donc pour ma part c'est clair: girlcott total de ce département. Je n'y mettrai plus les pieds et n'y consommerai absolument rien.
Je plains sincèrement les femmes qui y vivent et dont les impôts servent à développer la violence à leur encontre. C'est un véritable scandale.
D'ailleurs moi aussi j'aurai bien envie de porter plainte pour incitation au crime.

liens des journaux sur la libération du violeur: http://www.lemonde.fr/societe/article/2008/10/24/remis-en-liberte-en-raison-d-une-faute-de-frappe_1110545_3224.html

http://www.liberation.fr/societe/0101164638-l-etat-attaque-pour-faute-lourde-apres-la-liberation-d-un-violeur-presume

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2008/10/24/01016-20081024ARTFIG00006-un-violeur-presume-remis-en-liberte-a-paris-.php

4 commentaires:

Headbanging a dit…

Je me rends compte qu'il y a plein de choses que je ne sais pas sur la condition des femmes dans ce pays et les erreurs de la justice qui font que ça ne s'arrange pas forcément !
tout ce que j'espère c'est que les familles des victimes obtiendront gain de cause pour le procès à l'encontre de l'Etat !

Amélie a dit…

Moi aussi j'étais hallucinée en entendant la nouvelle ce matin ! Tout le monde sait qu'il a violé plusieurs femmes, tout le monde sait qu'il peut recommencer n'importe quand, mais il est quand même ne liberté. Ah si, il n'a plus de passeport et doit pointer tous les jours au commissariat, oula je suis sûre que c'est ça qui va l'empêcher d'agresser de nouvelles personnes..
C'est grave qu'il y est encore de tels dysfonctionnements.

Emelire a dit…

je n'ai même pas de goût à dessiner là dessus tellement ça me paralyse (le violeur relaché). Le laxisme quand il s'agit des femmes est une complicité du pouvoir, des pouvoirs. Je n'ai qu'écoeurement devant cela et détermination renforcée du sens féministe de ma vie. Je suis heureuse que Surcouf ai déposé les armes même si dans le même moment d'autres attaquent l'image des femmes. La porno est une arme aussi, une arme de destruction massive des femmes. tu as lu probablement ce qu'écrivait déjà Dworkin... 'un moyen de faire mal aux femmes', pour les dominer, les réduire. Ben maintenant qu'il n'y a plus la morale religieuse et la loi pour nous tenir ... la porno est là :o(( grosses bises solidaires au dessus de cette fange.

Alice a dit…

Headbanging, la façon dont sont traitées les délits et crimes contre les femmes en France est ignoble. Le pire c'est que la loi est pourtant assez bien faite (meilleure législation contre le viol d'après la clause de la femme européenne la plus favorisée) et pourtant dans la pratique c'est encore la victime qui est tenue pour responsable. C'est un fait. C'est pour ça que je suis militante féministe, pour que toutes les femmes puissent avoir droit à une justice "juste".

Amélie, c'est hallucinant oui. Surtout si on considère que le grande majorité des violeurs ne sont jamais jugés et que, lorsqu'ils le sont, les sentences prononcées sont ridicules. Pour une fois qu'une mesure permettait de mettre un récidiviste sous les verrous, il faut qu'une erreur le libère. J'attends maintennat de voir si il sera présent pour son procèes et surtout pour combien il va prendre. Ne pas oublier qu'il a été condamné en 2007 pour agression sexuelle. Il y a donc 1 an et déjà sa peine est terminée. C'est atroce quand on pense aux peine encourues pour des délits d'argent. Parce que si beaucoup ont été horrifié-es par cette nouvelle, peu le sont par les conditions de vie à vie des victimes et aux sentences quasi inexistantes à l'encontre des agresseurs.

Emelire, j'ai perdu toute illusion en ce bas monde. Quand je sors je pense souvent "statistique", genre j'ai croisé 10 femmes, donc statistiquement j'ai rencontré une femme tabassée par son compagnon et au moins 2 qui ont été violées. Je fais pareil avec les hommes "tiens c'est le 1àeme. Il va frapper sa femme ce soir". Et si il y a un viol toute les 2 heures ça veut dire qu'il y a une femme et au moins un homme impliqué dedans. Donc des violeurs, on en croise pléthore. Simple rapport mathématique.
Concernant la morale religieuse par contre, je pense que la porno la remplace. En effet la morale religieuse est très anti-femme (péché originel commis par une femme, femme sale et créature du diable, pas d'avortement, pas de contraception, etc). Maintenant que ces discours paraissent archaïques (enfin pas pour tous, preuve avec Benoît 16), il fallait bien trouver autre chose pour "tenir" les femmes. Et c'est la porno sexiste. Moi, après tout, qu'il y ait des films montrant 2 adultes consentants dans une relation sexuelle respectueuse l'une avers l'autre, perso je n'en vois pas l'intérêt mais bon. Ce que je ne supporte pas c'est que ces films montrent pour la plupart les femmes dans des situations d'humiliation et de violence. le message envoyé est que les femmes aime être soumises, humiliées, violentées.