mardi 27 janvier 2009

Campagne contraception


La 2ème édition de la campagne « Sexualité, Contraception, Avortement – un droit, mon choix, notre liberté » a démarré mardi 20 janvier. J'avais déjà vu la campagne de l'an dernier et suis heureuse de constater qu'elle a été reconduite cette année.
Toutefois, cela n'a pas été facile. Des groupes anti-choix ayant fait pression auprès du cabinet du Président du conseil régional, Jean-Paul HUCHON, pour protester contre une campagne « de mort » et faire en sorte que cette campagne ne soit pas reconduite. A noter que notre droit à l'IVG est de plus en plus menacé, que les Plannings familiaux sont eux aussi menacés, que la spécialité de gynécologie médicale n'est plus enseignée dans les universités et que force est de constater que de nombreuses jeunes filles connaissent très mal, voire pas du tout, les différents moyens de contraception. Il n'y a pas que la pillule et les préservatifs, loin de là. Et encore faut-il savoir les utiliser!

Si vous aimez cette campagne, pensez qu'elle est utile et que vous souhaitez la revoir l'année prochaine écrivez à Monsieur Jean-Paul Huchon pour le remercier d'avoir reconduit la campagne.

Adresse mail :jean-paul.huchon@iledefrance.fr
Monsieur Jean-Paul HUCHONPrésidentConseil régional IDF33 rue Barbet de Jouy75700 PARIS

Mettre en copies :
francine.bavay@iledefrance.fr
Et/ouFrancine BAVAY
Vice-présidenteConseil régional IDF
34 rue Vanneau
75700 PARIS

micheleloup@wanadoo.fr
et/ouMichèle LOUP
Conseil régional IDF
Mission « Egalité femmes/Hommes »
6 rue Monsieur
75700 PARIS

5 commentaires:

fofita a dit…

Comment ça la gynécologie n'est plus enseignée??? Et pourquoi? C'est n'importe quoi ça!
je n'ai jamais entendu parler de cette campagne dans mon pays lointain, mais ça me semble une très bonne idée... Moi-même j'ai tout arrêté pour manque d'information, et prescriptions inadaptées, et j'éspère que ce genre d'actions vont se développer!

Alice a dit…

La gynécologie médicale a disparu de l'université en 1986. La dernière promo s'apprête à partir à la retraite. Ne reste que l'obstétrique qui, comme son nom l'indique, ne s'occuppe que des problèmes inhérents à la grossesse et l'accouchement. Exit les info IVG, les traitements hormonaux, les dépistages de cancers, etc. Les pouvoirs publics veulent que ce soit les généralistes qui s'en occuppent.
Je remets le lien pour la pétition: http://www.cdgm.org/

Insium a dit…

En gros, on a le droit d'avoir un sexe et de le soigner pour produire, pas pour le plaisir ni en tant qu'élément de notre vie de femme, d'humain. Super. Vive le XIVème siècle.

Je deviens littéralement enragée quand je commence à parler de ça, idem quand j'entends des collègues dire "ouais ben tu portes une jupe courte, faut pas s'étonner de se faire violer". C'est des propos que je refuse d'entendre, et je dis haut et fort pourquoi. Dis quelque chose à propos d'un noir ou d'un maghrébin, tu es raciste. Par contre, parle comme ca d'une femme, tu peux.

Je vois pas en quoi c'est plus tolérable, mais je dois être con.

Alice a dit…

Insium, on est 2 à être connes alors.

sounie a dit…

quell tristesse de ne plus enseigner la gynecologie !! mais les gyneco continueront à se former ailleurs, peut etre ... et nous ferons payer TRES cher parce que très rares !!