lundi 19 janvier 2009

La Norvège suit la Suède

Désormais, les clients de prostituées en Norvège encourent une peine de 6 mois de prison.
La Norvège reprend le modèle suédois en matière de lutte contre la traite humaine en criminalisant le client prostitueur mais pas la prostituée qui, pour près de 98% d'entre elles, sont victimes de trafic.
Quant aux 2% restants des prostituées et aux prostitués (les hommes prostitués ne sont que très rarement victimes de trafic) on peut facilement se poser des questions sur leur supposé "choix" à se prostituer.
Pour plus d'info: l'article des Quotidiennes

2 textes extrêment intéressants:
une enquête canadienne de 2006
un billet récapitulatif de la législation européenne

3 commentaires:

Head' a dit…

Une avancée, c'est bien...

Parce que les pauvres, déjà qu'elles sont engouffrées ds un trafic dont elles ne sortent pas indemnes et en plus, elles endossent toute la responsabilité...

fofita a dit…

C'est une bonne chose! A quand le même genre de décision en France?

Alice a dit…

Head', c'est ça le plus déguelasse: que tout retombe sur la fille. C'est elle qu'on arrête, c'est elle qu'on condamne et c'este elle qu'on expulse pour la renvoyer encore mieux aux mains des trafiquants.
On sait bien que les réseaux sont très bien organisés et qu'ils bénéficient d'aide au plus haut niveau mais quand même, cette loi est un progrès dans le sens où la fille qui décide de parler ne sera plus considérée comme criminelle et que le client réfléchira un peu plus avant d'ouvrir sa braguette. Parce que si il n'y avait pas de client, il n'y aurait pas de prostituées, donc pas de trafic d'esclaves sexuelles.

Fofita, c'est une bonne question. Je dirai même à quand la même loi partout dans l'UE?