vendredi 28 mai 2010

J'aime pas le foot! Comme 50% des français-e-s

Les médias de tous bords et de toutes sortes nous matraquent tellement avec le foot, la Religion foot, nous le présentent tellement comme LE sport que tout le monde suit qu'il nous paraît tout à fait naturel que tout le monde aime le foot. On passe limite pour un-e marginal-e si on dit ne pas aimer ou ne pas soutenir une équipe. Et pourtant, tout ceci ne resulte-t-il pas du seul fait que l'on n'accorde guère la parole à celles et ceux qui n'aiment pas ce sport?
On nous montre sans arrêt des images de foule en liesse, de supporters euphoriques mais jamais les riverains des stades de foot qui se farcissent les cris de joie et trop souvent les débordements des supporters sous leur fenêtres, et ce, qu'ils soient malades, qu'ils bossent le lendemain et se lèvent à 5h du mat. On ne montre jamais les gens qui préfèrent mater un DVD pendant que leurs compatriotes suivent le match sur petit écran. On ne montre jamais les gens excédés par tout ce tralala autour du foot.

Et pourtant, des gens qui n'aiment pas le foot, il y en a. Sans doute plus que ce qu'on croit.
http://www.lesnouvellesnews.fr/index.php/contre-courant-articles-section/51-jdis-ca-jdis-rien/365-la-moitie-des-francais-las-du-foot-

Moi non plus je n'aime pas le foot.
Je n'aime pas les salaires mirobolants des stars du ballon quand je me tape le SMIC en CDD avec mes 2 Masters et 4 langues à mon actif.
Je n'aime pas ce principe de gagner à tout prix, "d'écraser" l'adversaire, de l'humilier.
Je n'aime pas les bordels que l'on construit avec la bénédiction des Etats à l'occasion des Championnats et Coupes pour satisfaire tous ces braves joueurs et supporters au mépris des Droits Humains les plus élémentaires.
Je n'aime pas regarder des gens impliqués dans des scandales financiers, sexuels. Je détourne instinctivement mon regard d'eux et pourtant il y en a sur les terrains de foot. Vous comprenez donc que j'ai du mal à suivre un match dans ces conditions.
Je n'aime pas qu'une file ininterrompue de voitures klaxonnent devant mon immeuble pour fêter la victoire parce que moi j'ai mal à la tête et que je bosse demain.
Je n'aime pas qu'on m'impose de faire la fête, d'entendre leurs cris de victoire et leurs chansons ou qu'on m'impose d'être triste ou en colère parce qu'"on" a perdu.
C'est qui "on" d'abord? Et est-ce que j'emmerde tout mon quartier en gueulant et klaxonnant toute la nuit quand mon chouchou ou ma chouchoute remporte le Prix de Lausanne? Est-ce que je traite mon voisin de débile en ricanant s'il ne sait pas qui a remporté le concours de Varna?
Non. Et je n'ai pas l'impression que ce soit le cas non plus pour les autres sports. On ne m'a jamais fait chier parce que je ne connais pas le vainqueur de Roland Garros par exemple. Et pourtant, Roland Garros, c'est pas rien dans le milieu sportif.
Alors que les footeux ne viennent pas m'emmerder. Je ne veux même pas savoir s'il y a un match ou non ce soir.

Pour finir, un billet sur le sujet chez Olympe (si vous ne l'avez pas déjà lu!)

4 commentaires:

isabelle a dit…

Ah bonnnnn !!! toi non pluuuusssss ! on va faire un club ! Il va falloir trouver qq chose à faire le soir pendant que les hommes se secoueront devant leur petit ou grand écran !!! lol !

Alice a dit…

Et non, moi non plus z'aime pas le foot. Et c'est quand tu veux pour la création du club des "z'aime pas le ballon!"

Bernard a dit…

Bonsour, Bonjoir, selon...
Je suis un peu perdu "u" because je être un mec qui pas du tout aimer le foute.
Oui, je me sens totalement engluer d'une abnegation foutesque qui me gounfle : Je vais payer, via mes impôts locaux, une couverture du stade de Marseille, pour un évènement dont je n'ai rien à ... Foot !
Mais j'ai l'impression de faire partie d'une "minorité"...
Donc, j'essaie de savoir si c'est le cas : Comment savoir le pourcentage de gens qui ne "vibbrrrent" pas sur ces valeurs de m.....???
Au secours : J'aime pas le foot et je voudrais savoir si je suis seul dans ce cas !!!

Merci de votre aide ;-)) Je craque :-((
Ber.

Alice a dit…

Rassure-toi Bernard, tu n'es pas seul dans ce cas. Il y a de nombreux hommes qui n'aiment pas le foot et qui aimeraient bien qu'on leur les casse un peu moins avec l'amour du ballon rond.